Aller au contenu principal

Xavier Oberson

Xavier Oberson est professeur ordinaire de droit fiscal suisse et international à la Faculté de droit de Genève depuis 1995. Titulaire d'un DES et d'un doctorat de cette faculté, il a ensuite poursuivi ses recherches aux Etats-Unis à la Harvard law School où il a obtenu un LL.M ainsi que le Certificate of International Tax Program. Il a publié de nombreux ouvrages et articles dans le domaine du droit fiscal suisse et international soit, notamment, les livres : "Précis de droit fiscal international", Berne 2001 (Stämpfli) ; "Droit fiscal suisse", Bâle/Frankfurt am Main (Helbing & Lichtenhahn) 2ème éd. 2002 ; en tant que coauteur, "Switzerland in international tax law" (IBFD Publications BV), 2ème édition (2001). Il exerce aussi en tant qu'avocat, inscrit au Barreau de Genève, et est également membre, depuis sa création en 1994, de la Commission fédérale de recours en matière de contributions, compétente en matière de TVA, impôt anticipé et droit de timbre. Enfin, il participe étroitement à diverses associations, commissions d'experts ou fondations, actives dans le domaine du droit fiscal.Site personnel

Taxer les robots : aider l’économie à s’adapter à l’usage de l’intelligence artificielle

Le développement sans précédent de l’intelligence artificielle dans tous les secteurs de l’économie est de nature à provoquer d’importantes disruptions dans le marché du travail : en particulier, de nombreuses places de travail pourraient se transformer fondamentalement, voire disparaitre. L’auteur suggère une taxation des robots comme une réponse possible à ce changement et aux importantes pertes de recettes fiscales et de sécurité sociale qui pourraient en résulter.

Cet ouvrage est la version francophone de “Taxing Robots” paru en 2019 chez E. Elgar Publ.

Consulter
Bruxelles, Larcier, 2020

International exchange of information in tax matters : towards gobal transparency (2nd ed.)

The financial crisis of 2008 and the emergence of various scandals around the world sparked a movement towards greater transparency with international exchange of information in tax matters. Fully revised and updated, this book considers the emergence of a new global standard, the automatic exchange of information. Providing a comprehensive overview of the main developments, it analyses the structure and content of the various existing instruments and models, taking into account the most up to date developments.

Consulter
Cheltenham (UK): E. Elgar Publ, 2018. - (Elgar Tax Law and Practice series ). - 352 p. - ISBN 978 1 78643 472 2

Transmission d'informations à l'étranger : coopération ou soumission ? un état des lieux

L’actualité récente est riche en situations dans lesquelles des entreprises suisses se sont vues confrontées à la nécessité de transmettre des informations à l’étranger, en particulier à des autorités étrangères ayant initié des enquêtes ou des procédures contre ces entreprises. Les entreprises suisses actives sur un plan international se trouvent régulièrement prises en tenaille entre des exigences contradictoires découlant de différents ordres juridiques. Il existe ainsi une tension fondamentale entre les normes de droit suisse restreignant la communication d’informations à l’étranger et l’exigence (économique et politique) d’une coopération plus large avec des autorités étrangères. Le droit suisse connaît en effet une série de règles qui canalisent et limitent la transmission d’informations à l’étranger.
Après un rapide survol des conditions-cadres applicables, cet opuscule met en lumière certains principes généraux du droit de l’entraide qui ont vocation à protéger les intérêts des personnes concernées par la transmission d’informations à l’étranger. Les règles applicables au transfert d’informations en dehors des canaux de l’entraide sont ensuite examinées. La contribution se termine par une présentation de certaines évolutions actuelles et de pistes de réflexion.
(source : éditeur)
Consulter
Basel : Helbing Lichtenhahn, 2014. – XV, 99 p. – ISBN 978–371–903–5433

Version finale de la circulaire de la Conférence suisse des impôts

La Conférence suisse des impôts (CSI) publiera en principe au mois d'octobre prochain une circulaire datée du 22 août 2007 visant à harmoniser les pratiques des autorités cantonales concernant le traitement fiscal des trusts. La circulaire rappelle tout d'abord que le trust n'est pas une personne morale suisse ou étrangère et qu'il doit par conséquent être traité fiscalement de manière transparente. Les revenus et la fortune du trust sont donc attribués, en principe, soit au settlor, soit au(x) bénéficiaire(s). Le[...]

L'AFC publie un deuxième projet de directives relatives à la fiscalité de l'épargne

Depuis la publication du premier projet de directives de l'AFC du 19 octobre 2004 (cf. actualités n. 254 et 273), d'importantes questions relatives à l'application de l'Accord sur l'imposition des revenus de l'épargne conclu entre l'UE et la Suisse ont pu être clarifiées (à propos de cet accord, cf. Xavier Oberson, « Agreement between Switzerland and the European Union on the Taxation of Savings - A balanced ‘Compromis Helvétique' », in Bulletin for International Fiscal Documentation 2005, vol. 59, n.[...]

Issues in the tax treatment of international interest rate and currency swap transactions : an analysis of the tax treatment of interest rate and currency swap transactions in the United States, Switzerland and under the OECD model

During the eighties, new financial instruments known as “swaps” or “notional principal contracts” were developed in the world financial capital markets. Basically, these instruments are agreements between two parties to exchange cash flows. The most commonly used types of swaps today are the interest rate and currency swaps which allow parties to shift the risks of interest rates and exchange rates fluctuations.
Major events in the seventies contributed to create highly volatile interest and exchange rates in the financial markets. First, the collapse of the Bretton Woods agreement in 1971 opened the door to floating exchange rates. Second, the oil price shock of 1973 was followed by huge variations in inflation rates among countries. Third, the change in the monetary policy of the U.S. Federal Reserve Board in 1979, which decided to focus on the control of money supply instead of targeting interest rates, added to the overall volatility of the environment. The resulting increased exchange and interest rates fluctuations were a decisive factor for the emergence of the swap market.
Since the legendary major currency swap transaction in 1981 between the World Bank and IBM, the global market for swaps has grown from about 3 billion dollars at the beginning of 1982 to more than 20 billion dollars in 1983. By mid-1987, it is estimated that there was in the market an outstanding volume of notional principal amount of 500 billion dollars of interest rate swaps and of 100 billion dollars of currency swaps. Since then, the swap market has evolved further to reach an amount of outstanding swaps of above two trillion dollars by the end of 1989.
The objective of the paper is to analyze the tax treatment of swap transactions in an international perspective. It is divided into five parts. After describing the interest rate and currency swap transaction and the economic functions it fulfils (part I), we will explore the tax treatment given to swap transactions in the United States (part. II) and in Switzerland (part III). Our analysis of the tax treatment in both countries will not only emphasize the current tax treatment, but will also try to propose some solutions on a policy perspective. We will then concentrate on the treatment of international swap transactions under the OECD Model of 1977. Finally, after a brief comparison of the different approaches followed by the above-mentioned two countries in the taxation of swap transactions, we will conclude with some observations pertaining to the taxation of cross-border swap transactions.
– I. The swap transaction
– II. The U.S. tax treatment of international swap transactions
– III. The Swiss tax treatment of international swap transactions
– IV. Swap transactions under the OECD model
– V. Conclusion : an international perspective

Zurich, Schulthess, 1993 (épuisé)